mercredi 20 octobre 2010

Bonhommes patates, les Québécois

Jacques Dupuis
Le soleil, Carrefour des lecteurs, mercredi le 20 octobre 2010.

Jeudi dernier le Conseil Québécois du nautisme (CQN) nous annonçait que 22 personnes ont perdu la vie par noyade au cours de l’été 2010. Malgré un été propice aux sports nautiques, nous n’aurons finalement enregistré que trois noyades de plus qu’en 2009.


Évidemment, la CQN n’aura pu résister à la tentation de ressortir l’arsenal réglementaire. Elle recommandera à Transport Canada le port de la ceinture de sauvetage obligatoire. Pourquoi pas!

En réalité, pour tous ces conseils et tables de concertation, les Québécois ne sont que des «Bonhommes patates» auquel on peut greffer n’importe quoi : un casque de vélo ou de ski, une ceinture automobile ou de sauvetage.

Ne pourrait-on pas leur expliquer que chaque accident n’appelle pas «de facto» une nouvelle loi ou un nouveau règlement venant contraindre nos libertés individuelles? Au rythme ou vont les choses, on règlementera bientôt toute activité pouvant causer la mort, y compris l’obligation de porter une crème solaire pour sortir au soleil. À quand le permis de vivre?