mardi 25 août 2009

La tolérance

Pierre Simard
(Le Soleil P.29 09/08/26)

Le Soleil nous apprend que le conseiller municipal et ex-animateur de tribune téléphonique Marc Simoneau poursuit sa croisade contre le bruit le dimanche. En attendant de réussir à faire interdire les tondeuses, souffleurs à feuilles et autres outils de jardinage troublant sa quiétude, il nous menace d’une visite de sensibilisation au bon voisinage.

Voyez-vous, Marc Simoneau est l’exemple-type du politicien qui aspire à gérer l’univers selon ses propres attentes. Il ne lui est jamais venu à l’esprit que sa vertueuse quête de quiétude n’est qu’intolérance et menace à la qualité de vie de ses concitoyens. Il n’a pas encore réalisé que le prix à payer pour protéger notre qualité de vie, c’est souvent de tolérer les imperfections de la vie en société.


Le politicien averti n’est pas celui qui croit que chaque chose qui le dérange justifie une intervention politique. C’est celui qui comprend que chaque solution à un problème entraîne un nouveau problème qui appelle aussi à une nouvelle solution, entraînant chaque fois de nouveaux impôts ou des contraintes aux libertés individuelles des citoyens qui l’ont élu.

Probablement que lorsqu’il aura réussi à faire interdire les outils de jardinage, il s’en prendra au bruit des enfants dans la rue ou aux citoyens qui reçoivent des amis près de leur piscine. D’ici là, afin de protéger ma propre quiétude, je propose une loi pour interdire à Marc Simoneau de venir répandre sa morale lorsque je passe la tondeuse.