lundi 15 décembre 2008

Un sondage scientifique pour prouver l’ignorance des citoyens.

Pierre Simard

Décidemment on s’acharne à prouver que le citoyen est un ignare. Après une semaine remplie de leçons de morale de la part des idéologues de la démocratie, voilà que l'Institut du Dominion, Ipsos-Reid et La Presse Canadienne reprennent le flambeau du citoyen inculte.

Ce dimanche, 14 décembre 2008, La Presse Canadienne publiait sur Cyperpresse les résultats d’un sondage exclusif. Ce sondage Ipsos-Reid réalisé pour le compte de l'Institut du Dominion révèlerait, selon son directeur exécutif, «une énorme ignorance à l'égard du système de gouvernement du Canada».



Selon La Presse Canadienne :
Les résultats de l'enquête montrent que 75 pour cent des Canadiens interrogés croyaient que le premier ministre, ou encore la gouverneure générale, est le chef de l'Etat. En fait, c'est la reine.

À une question où ils devaient choisir la description appropriée du système de gouvernement, 25 pour cent des personnes interrogées ont opté pour une «assemblée coopérative», 17 pour cent pour une «république représentative». Or le Canada n'est ni l'une ni l'autre. Seulement 59 pour cent des personnes sondées ont choisi - correctement - une monarchie constitutionnelle.

Le sondage a été effectué auprès de 1070 Canadiens entre les 9 et 12 décembre, et comporte une marge d'erreur n'excédant pas 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Qu’est-ce que ce sondage? Un test de connaissance pour spécialistes des systèmes politiques! Et encore, je ne suis pas certain que les réponses à ce sondage auraient été différentes si on l’avait mené auprès d’étudiants universitaires en science politique.

Pour ma part, que 75% des répondants croient que le chef de l’état est le premier ministre - ou encore la gouverneure générale - ça montre seulement que les canadiens ont une compréhension réaliste de notre système politique. Que près de 60% d'entre eux réussissent à dire que notre système de gouvernement est une monarchie constitutionnelle, je trouve ça admirable.

Par contre, je trouve déplorable les visées manipulatrices de ce sondage. On cherche tellement à prouver l’ignorance des citoyens qu’on a construit et administré un questionnaire d’enquête composé de questions inutilement complexes et délibérément floues dans le seul but de désorienter et de mêler les répondants. On a posé des questions de rhétorique, dont la réponse recherchée n’a rien à voir avec la réalité de notre système politique. Par la suite, on a interprété les résultats dans le sens souhaité en emballant le tout de scientificité. Et voilà, la preuve est maintenant faite que le citoyen canadien est un imbécile et un ignare.

Si les firmes de sondages ont de plus en plus de difficulté à recruter des répondants pour leurs enquêtes, c’est peut-être parce qu’elles respectent peu la ressource qui leur a permis d’exister et de prospérer. Lorsque la base d'affaire s'effrite, il ne suffit pas d’y voir une tendance lourde, il faut aussi se demander si celui qui alimente la production n’en a pas assez de se faire manipuler.

Ben oui, c’est l’Institut du Dominion qui paie Ipsos-Reid, c’est Quebecor qui paie Léger-Marketing. Je sais, je sais...

P.S. Ne manquez pas les Têtes à claques sur les sondages