samedi 13 septembre 2008

Gilles Vigneault et les incultes

Pierre Simard

Si j’ai bien compris le poète et chanteur Gilles Vigneault, la politique c’est comme la culture. Ne pas adhérer à la souveraineté s’apparente à ne pas aimer une œuvre d’art. Le simple fait de ne pas l’apprécier, fait de vous un inculte. Un ignorant qui n'a rien compris à la démarche de l’artiste ou du souverainiste. Un "homo économicus" incapable de discerner ce qui est bon pour lui. Un déficient mental finalement.

J'en déduis que Gilles Vigneault rêve d’un Québec souverain ou l'inculte sera sous la tutelle de l'État et privé de son droit de vote.

N.B. Chez les incultes, un tel régime politique s’appelle une dictature.